Guide voyage cuba

Guide voyage Cuba

Pays aux mille couleurs et aux mille senteurs, Cuba ne cesse de susciter l'envie. Cuba et ses cigares, Cuba et son rhum, Cuba et ses voitures. L'île est bien plus que cela. C'est aussi une histoire de conquêtes et de révolutions, une architecture baroque, une musique aux rythmes enflammés et un peuple métissé aussi chaleureux que charmeur. S'immerger dans cette ambiance aux accents espagnols, c'est prendre le temps de se laisser porter par une culture riche et des paysages à couper le souffle.

Tous nos voyages au Cuba

Fiche pays
Climat

De par sa situation géographique, l'île tropicale jouit d'un ensoleillement exceptionnel et ne connaît que deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies. La saison sèche, de novembre à mai, est la plus propice aux promenades et à la détente sur la plage. La température de l'eau est alors aussi douce que celle de l'air (25 °C environ ). La saison des pluies, de juin à octobre, est humide et chaude (jusqu'à 40 °C). À cette période, Cuba subit parfois quelques perturbations climatiques (ouragans, cyclones...), soyez donc prudents. Mais rassurez-vous, cela ne dure que très peu de temps.

Pays

Surnommé le « pays du crocodile », Cuba est composé de plus de 1 600 îlots regroupés autour de l'île principale du même nom. Elle a pour capitale La Havane. D'une superficie de 110 922 km2, elle accueillit à partir du xvie siècle des populations hétéroclites (Africains, Espagnols, Anglais...). Ainsi, vous entendrez les Cubains s'exprimer en espagnol agrémenté de touches africaines, anglaises ou d'arawak (langue des Amérindiens antillais). De 1959 à 2008, le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, gouverna le pays. Son frère, Raúl est l'actuel président de la République de Cuba.

L'artisanat

Cigares et rhum s'achètent aisément sur l'île. Néanmoins, attention à la qualité. Mieux vaut s'en procurer dans les fabriques qu'auprès de Cubains dans la rue. Côté vestimentaire, les artisans proposent mille et une déclinaisons du fameux chapeau de paille et de la ceinture en cuir portés par de nombreux locaux. Les amateurs de musique latine pourront admirer et s'offrir, dans les petites boutiques, des instruments tels que des maracas ou des congas (tambours d'origine africaine).
L'île bénéficie d'un cadre somptueux pour pratiquer la plongée sous-marine. Au large de Cuba et de ses multiples îlots s'étend une barrière de corail abritant d'innombrables espèces aquatiques, dont le célèbre corail noir. Barracudas, tortues et requins occupent les eaux cubaines. Il existe plusieurs réserves sous-marines classées par l'Unesco, comme la grotte Salón de Mari. Un autre type d'habitant hante les lieux. Il s'agit d'épaves de navires espagnols, elles-mêmes assiégées par les poissons.

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Pour un voyage de moins de 30 jours, les touristes français doivent obligatoirement se procurer la carte de tourisme (tarjeta de turismo). Elle peut être achetée (25 €) auprès du consulat, de l'agence de voyage ou de la compagnie aérienne prenant en charge le vol vers Cuba. Cette carte ne remplace pas le passeport. La validité de celui-ci doit s'étendre jusqu'à la fin du séjour. À l'aéroport, pour le vol du retour, vous devrez présenter de nouveau votre carte de tourisme et vous acquitter de la taxe d'aéroport de 25 CUC.

  • Formalités douanières

    À ce jour, il est possible d'importer 1 L d'alcool, 200 cigarettes et des objets pour un montant inférieur à 77 €. Les aliments frais sont totalement interdits. Au retour, vous pourrez emporter dans vos valises 2 L de rhum et 50 cigares. Au-delà de 2 000 US$ de cigares, un justificatif vous sera demandé. Vous trouverez des informations complémentaires sur le site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Boucler sa valise

    À Cuba, la réglementation vestimentaire n'est pas stricte. Seul le maillot de bain est obligatoire dans votre valise car, sur les plages cubaines, le naturisme et le topless sont interdits. Un pantalon et un gilet sont recommandés en soirée pour vous protéger des moustiques. Durant la saison des pluies, un imperméable sera utile si vous vous faites surprendre par les pluies intenses bien que de courte durée.

  • Santé

    Aller à Cuba actuellement ne demande aucune vaccination obligatoire mais il est conseillé de se faire vacciner contre l'hépatite A. Pensez à emporter quelques médicaments basiques tels que du paracétamol et n'oubliez pas de vous munir d'un insecticide. Afin de préparer au mieux votre séjour, vous pouvez consulter http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Electricité

    Un adaptateur de prises américaines peut s'avérer utile puisqu'à Cuba le courant est de 110 volts. Néanmoins, la majorité des hôtels sont équipés de prises de courant de 220 volts.

  • Devises

    Le peso cubano est utilisé seulement par les Cubains. Les touristes règlent leurs dépenses en peso convertibles (CUC), le chavito, valable uniquement sur l'île. Au jour où nous écrivons ces lignes, 1 peso CUC vaut 1 US$. Pour vous renseigner sur le taux de change lors de votre séjour, rendez vous sur https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/ .

  • Carte bancaire

    Les Mastercard, Visa et Eurocard sont acceptées dans les hôtels, les aéroports et les distributeurs automatiques. L'utilisation des cartes restant modérée, veillez à toujours avoir des espèces pour vos achats et vos visites.

  • Dollar americain

    Le dollar américain est fortement taxé, préférez le change de vos euros en pesos convertibles (peso CUC).

Calendrier

Les Cubains se rassemblent plusieurs fois dans l'année afin de commémorer leurs révolutions et leur indépendance. Le 1er janvier marque la victoire des révolutionnaires sur les Américains en 1959. Cinq mois plus tard, et comme en France, la fête du Travail est mise à l'honneur. Le 26 juillet 1953, l'attaque de la caserne de la Moncada menée par Fidel Castro fut un échec. Les Cubains se rassemblent pour cet anniversaire symbolisant la révolution contre les états-Unis. Le 10 octobre est célébrée la rébellion de 1868 contre l'oppresseur espagnol.

Lexique des expressions courantes

A Cuba, il est courant de ne pas prononcer les « s » présents à la fin des mots. Ainsi, « muchas gracias », merci beaucoup, devient « mucha gracia ».


Un : uno.

Deux : dos.

Trois : tres.

Bonjour : holá.

Bonjour (le matin) : buenos días.

Bonjour (l’après-midi) : buenas tardes.

Bonsoir, bonne nuit : buenas noches.

Au revoir : adiós.

S’il vous plaît : por favor.

Merci (beaucoup) : (muchas) gracias.

Oui, non : sí, no.

Je ne parle pas espagnol : no hablo español.

Je suis français : soy francés.

Quelle heure est-il ? : ¿ qué hora es ?

Combien ça coûte ? : ¿ cuánto cuesta ?

Pourquoi ? : ¿ porqué ?

Quand ? : ¿ cuándo ?

Comment ? : ¿ cómo ?

Toilettes : baño.

Ouvert : abierto.

Fermé : cerrado.

Interdit : prohibido.

Notre Conseil

Les Cubains, autant les hommes que les femmes, sont charmeurs et directs. Aussi ne soyez pas surpris si l'on vous adresse un compliment, le piropo, lors d'une promenade. Il peut s'agir d'un mot ou même d'un poème. Nul besoin de vous arrêter ou de répondre. Le Cubain vous offre simplement un compliment, il ne vous importunera pas. La communication avec les habitants est simple et plus enrichissante qu'on ne l'imagine de prime abord. Les Cubains sont cultivés et aiment échanger avec les curieux.

Top 10 des incontournables
  • Plaza de Armas et Le Palacio, La Havane (Carte : B3)

    Plaza de Armas. Entrée payante. C'est au coeur historique de la ville que trônent la Plaza de Armas et le Palacio de los Capitanes Generales. L'architecture des lieux révèle la richesse de la ville à l'époque baroque. La plus ancienne place de la ville et le palais accueillent les statues de Carlos Manuel de Céspedes, leader de la guerre d'indépendance de 1868, et de Christophe Colomb, découvreur de Cuba.

  • Péninsule de Zapata (Ciénaga de Zapata) (Carte : B3)

    La Ciénaga de Zapata est une zone marécageuse propice à la découverte de la faune et de la flore cubaine. Espace protégé, la péninsule a acquis le statut de parc national, rebaptisé Parc Montemar. 190 espèces d'oiseaux répertoriées peuvent y être observées, comme l'oiseau-mouche et le torococo, emblème de Cuba. Les crocodiles, qui envahissent la zone, peuvent être approchés depuis un bateau à moteur.

  • Parc José Marti, Cienfuegos (Carte : C3)

    En 2005, l'Unesco a classé le centre de Cienfuegos patrimoine mondial. Typiquement cubain, le parc propose une halte sur la place centrale de la ville. Délimitée par les monuments néoclassiques, elle est la vitrine ostentatoire de la réussite de l'aristocratie sucrière du xixe siècle. Le théâtre Tomas Terry en est l'un des plus beaux exemples. Fiers de leur lutte pour l'indépendance, les Cubains ont élevé une statue en l'honneur de José Marti, fondateur du parti révolutionnaire, qui veille sur les lieux.

  • Vallée de Viñales (Carte : A3)

    Les blocs calcaires d'origine préhistorique, appelés mogotes, créent un paysage aussi étonnant qu'envoûtant. La végétation luxuriante envahit le moindre espace inoccupé. Face à cette fertilité, les Cubains ont installé leur agriculture, et plus particulièrement celle du tabac. Ce « monument national » a été le théâtre d'épisodes historiques. En effet, les grottes naturelles ont servi d'habitation aux peuples indigènes, de refuge aux esclaves fugitifs et de terrain d'opérations militaires durant la Révolution cubaine.

  • Grotte de l'Indien (Carte : A3)

    A 5 km au nord du village de Viñales. Ouvert tlj de 9 h à 17 h. Entrée payante. La grotte tire son nom des Indiens Guanahatabeys qui s'y étaient abrités pour échapper aux envahisseurs espagnols. Ils furent les premiers occupants de l'île. Dans cette grotte ont été mis au jour des objets précolombiens certifiant la présence humaine à cette époque. Il est possible de visiter la grotte à pied puis en bateau sur la rivière San Vicente. Près de 4 km de réseau souterrain compose la grotte de l'Indien.

  • Fresque de la Préhistoire (Carte : A3)

    Le gigantesque Mural de la prehistoria, 120 m de haut et 180 m de large, représente la théorie de l'évolution. Des dinosaures à l'Homme, les espèces de l'évolution sont peintes sur ce mogote des Deux- Soeurs. Suite à la découverte de mollusques en ce lieu, Fidel Castro commande en 1961 une fresque à Leovigildo Gonzalez Morillo. Elle affiche aux yeux du monde l'habitation de Cuba depuis des millénaires. Pour maintenir les couleurs vives, le mur est régulièrement retouché.

  • Mausolée du Che Guevara, Santa Clara (Carte : C3)

    Plaza de la Revolución. édifié en 1982, le mausolée à la gloire d'Ernesto Guevara retrace la vie du Che. Une statue de Guevara accueille les visiteurs à l'extérieur du mausolée qui conserve le corps inhumé. Photos, armes et lettres sont exposées, ainsi que le béret à l'étoile. Le choix s'est porté sur la représentation du maquis bolivien où il fut assassiné. Autre symbole fort du mausolée : la flamme allumée par Fidel Castro.

  • Station balnéaire de Varadero (Carte : C3)

    Modeste port de pêche cubain, Varadero, « lieu d'échouage », devient rapidement un lieu de villégiature des Américains fortunés. Les hôtels y sont construits à une telle vitesse que les Cubains ne reconnaissent plus leur île. Aujourd'hui, Varadero s'efforce de s'harmoniser avec la nature et offre une variété infinie de plaisirs aquatiques, ainsi que des activités de détente sur terre. La station est le lieu idéal pour se relaxer sur les plages de sable fin et vivre au rythme des Caraïbes.

  • Trinidad et centre historique (Carte : C4)

    En 1514, les conquistadores établissent la ville de Trinidad. Sa situation côtière en fait un point de départ parfait pour Cortès qui veut conquérir le Mexique. L'architecture coloniale de la ville est dans un état de conservation surprenant. L'entretien des bâtiments a valu à Trinidad d'être déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco. Chaque rue nous emporte dans la culture cubaine, que l'on peut découvrir en visitant les musées d'archéologie, d'architecture...

  • Cayo Largo (Carte : C4)

    L'île cubaine réputée pour la beauté de ses plages est destinée au farniente. Deux catégories de paysages accaparent Cayo Largo : au nord, la mangrove rend les lieux difficiles d'accès, alors qu'au sud, s'étend 25 km de sable blanc. C'est ici qu'il est agréable de flâner les pieds dans l'eau turquoise. Le récif corallien invite les voyageurs à s'adonner à l'activité incontournable, la plongée sous-marine. Les enfants peuvent aisément la pratiquer car nul besoin de plonger au large des côtes.

Points d'interêts touristique
  • Plaza de Armas et Le Palacio, La Havane (Carte : B3)
  • Péninsule de Zapata (Ciénaga de Zapata) (Carte : B3)
  • Parc José Marti, Cienfuegos (Carte : C3)
  • Vallée de Viñales (Carte : A3)
  • Grotte de l'Indien (Carte : A3)
  • Fresque de la Préhistoire (Carte : A3)
  • Mausolée du Che Guevara, Santa Clara (Carte : C3)
  • Station balnéaire de Varadero (Carte : C3)
  • Trinidad et centre historique (Carte : C4)
  • Cayo Largo (Carte : C4)
Pourquoi nous choisir